OSHEAGA : Ce qu’il ne faut pas manquer vendredi

par Williams Fonseca-Baeta

Vendredi, samedi et dimanche, Montréal au grand complet déménage le temps de quelques chansons au Parc Jean-Drapeau pour le festival Osheaga. Pour ne rien manquer ou encore pour résoudre vos dilemmes «osheaguiens», Feu à volonté vous proposera pour chacune des journées une sélection des incontournables de l’édition 2011.

Ce n’est pas la peine de vous dire que les festivaliers n’auront d’oreilles ce vendredi que pour l’enfant chéri de Détroit. Le rappeur, Eminem, précédé par Kid Cudi, prendra d’assaut la scène principale en soirée. En attendant et même . . . pendant la performance de l’interprète de Lose Yourself, plusieurs choix intéressants s’offriront à vous.

Charles Bradley

Le chanteur soul, Charles Bradley est un peu comme la tortue de la fable de Jean Lafontaine. De sa cuisine à Brooklyn ou en Alaska, cet Américain de la Floride a commencé par l’imitation des frasques des grands noms du funk comme James Brown. C’est tranquillement et avec beaucoup d’ardeur au travail que Bradley a fini par monter sur les planchers des scènes. Du haut de ses 63 ans, il lance cette année son premier disque, No Time for Dreaming. «Je n’ai pas le temps pour rêver», c’est bien ce que la tortue s’est dit avant d’atteindre la ligne d’arrivée.

Scène de la rivière à 16h

Bran Van 3000

Cela doit faire des mois que James Di Salvio pense à ce moment au Parc Jean-Drapeau. Le chanteur de Bran Van 3000 ne se donne jamais en spectacle, il préfère transposer le party chez les spectateurs. Et pour Osheaga, gageons qu’il ne sera satisfait que par une émeute de festivaliers en délire.

Scène de la rivière à 17h20

Janelle Monáe

Sortez vos sandales les plus confortables parce qu’avec la digne héritière de James Brown, on ne s’arrête j-a-m-a-i-s. Janelle Monáe emboîte des pas de danse et le funk comme un jeu de dominos, et ce n’est même pas son meilleur atout. Sa voix aiguisée saura attirer les dauphins jusqu’au St-Laurent.

Scène de la montagne à 20h05

Timber Timbre

Juste avant l’entrée sur scène d’Eminem, Osheaga deviendra folk à souhait avec Timber Timbre. Le groupe de Brooklin en Ontario (et non de Brooklynn à New York) présente son nouvel album Creep on Creepin’ On, un opus où guitare acoustique et nostalgie vont de pair. Même les âmes imperméables aux sentiments devront préparer leurs mouchoirs.

Scène verte à 20h45

The Barr Brothers

Les Black Keys ne sont pas là cette année, mais leurs jumeaux montréalais seront de la partie. Le groupe the Barr Brothers, sonne et cogne encore plus durement le rock actuel que bien des groupes de l’édition 2011 d’Osheaga. Dommage qu’ils devront performer à la même heure qu’Eminem. Pourtant, qui sait? Peut-être que Montréal frappera plus fort que Détroit en fin de soirée.

Scène des arbres à 21h10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *